Get Up Wallonia : Participation citoyenne

Une crise et des défis 

La crise sanitaire du coronavirus nous affecte tous. Elle est loin d’être terminée et ses conséquences seront très lourdes.

Cette crise sanitaire nous donne aussi l’opportunité de réfléchir ensemble à l’avenir de la Wallonie d’après l’épidémie de la Covid-19. Quelle Wallonie veut-on dans un an, cinq ans, dix ans… et même en 2050 ?

Les défis sont nombreux : la Wallonie doit se transformer en profondeur. Il nous faut davantage d’entreprises, créatrices d’emplois de qualité et respectueuses de l’environnement. Il nous faut réussir la transition énergétique et s’engager pleinement dans la voie numérique. Il nous faut garantir à chacune et à chacun un cadre de vie sain, un logement agréable, une mobilité accessible. Il nous faut préserver la santé à tous les âges de la vie, assurer le bien-être des seniors, renforcer la solidarité et les liens sociaux. Il nous faut agir maintenant, pour nous, pour nos enfants et pour les générations futures.

MaWallonie est une initiative du Gouvernement de Wallonie qui donne la parole à chaque citoyen. Chacune et chacun peut formuler ses propositions concrètes pour la Wallonie de demain.

Comment ?

La campagne « Get up Wallonia » a pour but de permettre aux citoyens, entreprises, associations, … de participer à la relance de la Wallonie en proposant des idées (du 26.11.2020 au 21.12.2020 inclus).

Celles-ci peuvent être formulées de deux manières, à savoir :

Le calendrier

  • Consultation citoyenne : du 16 novembre au 21 décembre 2020
  • Adoption des mesures et mise en œuvre des actions concrètes : à partir de mars 2021

Chaque avis compte !

La suite ? Ce sera avec vous ! Chaque proposition sera prise en compte et contribuera aux orientations du Gouvernement. Nous resterons en contact par e-mail ou via le site MaWallonie.be pour vous informer de la concrétisation des actions.

Vente groupée par soumissions des coupes de bois de chauffage de l’automne 2020

Vente groupée Commune de Houyet – Fabrique d’église de Mesnil-Eglise des coupes de bois de chauffage de l’automne 2020 – exercice 2021.

Par soumissions uniquement.

Vu la pandémie Covid-19, le Collège communal et la Fabrique d’église de Mesnil-Eglise ont décidé de procéder à la vente des lots de bois de chauffage de l’automne 2020 par soumissions uniquement.

Les soumissions sont à transmettre sous plis scellés au secrétariat communal, à l’attention de Monsieur Nicolas GOBLET, rue Saint-Roch n°15 à 5560 HOUYET pour le 03 décembre 2020 à 12h00 au plus tard.

  • Lots 1 à 5 : propriétés de la Fabrique d’église de Mesnil-Eglise.
  • Lots 6 à 17 : propriétés de la Commune de HOUYET.

Une soumission par enveloppe portant la mention « vente de bois 2020 – lot n°…… »

En cas d’égalité, les soumissionnaires ex-aequo seront invités à transmettre une meilleure offre.

Visite des lots à convenir avec le préposé forestier du triage.

Cahier des charges disponible sur demande ou via ce lien.

Modèle de soumission disponible sur demande ou via ce lien.

Les lots invendus seront remis en vente, sans nouvelle publicité, et par soumissions uniquement, le 14 décembre 2020 à 12h00 à la maison communale.

D’avance merci pour votre compréhension

Nouvelle carte d’identité à partir du 23/11/2020

La nouvelle carte d’identité électronique a un nouveau lay-out qui remplace celui datant de 2002.

Elle satisfait ainsi aux règles internationales strictes qui ont pour but d’accroître l’efficacité des contrôles d’identité. La nouvelle carte est donc un document de voyage encore plus sûr et plus universel.

Quelques changements importants :

  • La nouvelle carte eID reprend les empreintes digitales. Ce nouvel élément est ajouté afin de renforcer la lutte contre la fraude à l’identité. Les empreintes digitales figurent uniquement sur la puce sans contact de la carte (pas de banque de données centrale) et sont sécurisées. Seules les instances compétentes peuvent lire la puce sans contact. L’intégration des empreintes digitales est conforme au règlement européen 2019/1157 du 20 juin 2019 qui oblige les États membres à inclure les empreintes digitales sur leurs cartes d’identité.
  • La photo se trouve à gauche et non plus à droite.
  • Une image perforée de la photo figure à l’arrière de la carte.
  • La puce de contact se trouve à l’arrière de la carte, ce qui nécessite d’insérer la carte d’une autre manière dans le lecteur de carte.
  • La mention de la nationalité n’est plus « BELGE » mais « BEL », conformément aux normes ICAO.
  • La carte a une autre nuance de couleurs.

Plus d’information : Service Population

maison communale

Réunion du Conseil communal – 19/11/2020

La prochaine séance du conseil communal aura lieu le mercredi 18 octobre 2023 à 20h.

A titre exceptionnel, en raison des dispositions inhérentes au Covid-19, la réunion du Conseil communal se tiendra en vidéoconférence.

Cette séance publique virtuelle sera diffusée en temps réel sur le site de la Commune et sur la Page Facebook.

NOUVEAU ! Retrouvez les projets de décision de chaque séance sur deliberations.be

ORDRE DU JOUR :

a) En séance publique

  1. Approuve le procès-verbal de la séance antérieure
  2. Information : approbation d’un règlement par l’autorité de tutelle
  3. Coût-vérité des déchets issus de l’activité usuelle des ménages – budget 2021
  4. Taxe sur l’enlèvement et le traitement des déchets ménagers et des déchets y assimilés – Exercice 2021
  5. Fabrique d’Eglise de Custinne : modification budgétaire N°1 de l’exercice 2020
  6. Fabrique d’Eglise de Custinne : budget 2021
  7. Vote de la dotation communale à la Zone de Police Lesse et Lhomme – Exercice 2021
  8. Acquisition de 6 ordinateurs portables – Approbation des conditions et du mode de passation – prise d’acte
  9. TRAVAUX FORESTIERS – Plantations automne 2020 – Approbation des conditions et du mode de passation
  10. Relevé Topographique rue des Rêches Voies à Celles – choix de l’application de l’exception in house et conditions du marché
  11. Encadrement des mesures judiciaires alternatives – convention avec l’ASBL ALTER – remboursement des frais de fonctionnement
  12. Modification par suppression d’un tronçon du sentier n°37 à Hérock : approbation.
  13. Charte Eclairage public ORES ASSETS – Adhésion charte
  14. Société Intercommunale BEP : Assemblée Générale Ordinaire du 15 décembre 2020
  15. Société Intercommunale BEP CREMATORIUM : Assemblée Générale Ordinaire du 15 décembre 2020
  16. Société Intercommunale BEP Environnement : Assemblée Générale Ordinaire du 15 décembre 2020
  17. Société Intercommunale BEP Expansion Economique : Assemblée Générale Ordinaire du 15 décembre 2020
  18. Société Intercommunale IDEFIN : Assemblée Générale Ordinaire du 10 décembre 2020
  19. INASEP – Assemblée générale extraordinaire du 16 décembre 2020 – Mandats de vote
  20. AIEG – Assemblée générale ordinaire du 16 décembre 2020
  21. IMIO – Convocation à l’Assemblée générale du 09 décembre 2020 – Approbation des points portés à l’ordre du jour
  22. Règlement complémentaire sur la police de la circulation routière – Ciergnon : avis
  23. Règlement complémentaire sur la police de la circulation routière – Mesnil-Saint-Blaise : avis
  24. Centre d’interprétation sur la vie locale : Demande de subvention CGT
  25. Information – Parrainage du projet Glob’Act – Activation du marché de rénovations profondes et globales du bâti existant en Wallonie
  26. Enseignement – Crise sanitaire COVID-19 – Fermeture des écoles communales

b) Huis clos :

  1. Personnel ouvrier : prolongation de désignations pour l’exercice de fonctions supérieures
  2. Désignation d’un conseiller en aménagement du territoire et urbanisme pour l’exercice 2021
  3. Désignation d’un conseiller en environnement pour l’exercice 2021
  4. Personnel enseignant – désignations temporaires : ratification
  5. Recrutement d’un(e) directeur(trice) générale – désignation d’un candidat stagiaire.

Discours de Madame la Bourgmestre à l’occasion de la Fête de l’Armistice

Mercredi 11 novembre 2020 à Hulsonniaux

Bonjour à tous,

C’est avec beaucoup d’émotion que je me suis rendue ce 11 novembre 2020 au monument aux morts du village de Hulsonniaux pour l’Armistice, en souvenir des nombreux soldats tombés lors de la terrible guerre de 14-18.

Comme vous vous en doutez, en raison de la pandémie de la Covid-19 et des règles sanitaires en vigueur, je m’y suis rendue seule afin de déposer une fleur en mémoire de ce 11 novembre 18.

Sans représentants communaux, sans représentants de l’ordre, du culte, sans porte-drapeaux, … Nous avions prévu aussi de recevoir les élèves de l’école du village qui avaient préparé de jolies choses. Ce 11 novembre 2020 est si particulier.

Mais je ne me suis pas sentie seule. Au contraire, j’ai beaucoup pensé à toutes ces personnes qui combattent encore aujourd’hui, sur un terrain hostile, contre un virus sournois, violent, omniprésent… Tout le personnel soignant, au front depuis des mois, tout le personnel des homes et collectivités fortement touchés, les policiers sur le terrain, les médecins, tous ceux qui veulent amener leur aide et qui travaillent sans relâche. J’ai pensé aussi aux travailleurs de l’horeca, de l’événementiel, aux traiteurs, aux forains, aux autocaristes, aux artistes,…aux personnes mises au chômage ou contraintes de fermer boutique… en raison de cette crise sanitaire devenue  économique. J’ai pensé à toutes les familles endeuillées, toutes les personnes qui prient le ciel et la terre pour qu’un malade se rétablisse, toutes les personnes isolées, fragiles, qui n’ont pas vu leurs proches depuis des mois, tous les enfants qui subissent sans bruit cette période de doute, de stress, toutes les personnes qui souffrent de solitude et de mal-être, …

Nous traversons une période difficile et nous devons nous accrocher, nous adapter, nous réinventer pour pouvoir la traverser ensemble et retrouver des jours meilleurs. Cela arrivera, j’en suis certaine. Il faut être patient, courageux, et surtout y croire. Nous sommes freinés dans nos envies d’évasion, de liberté, dans nos contacts sociaux. Même si cela est très dur, nous devons nous y conformer, nous devons le faire pour Tous les belges (et même tous les hommes) car c’est ensemble que nous serons les plus forts et que nous vaincrons cet ennemi. Honorons grandement la mémoire de nos aïeux qui se sont battus tous ensemble également pour défendre tous les belges à cette époque.

L’Armistice fût signé le 11 novembre 1918 à 5h15. entre la Triple Entent (France, Belgique, Etats-Unis, Italie,…) et l’Allemagne dans un wagon dans la forêt de Compiègne à Rethondes.  Ce traité définit la fin des combats sur le front occidental, et les conditions de la défaite de l’Allemagne. Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant  la fin d’un conflit qui a fait près de 20 millions de victimes, militaires et civiles, dont 100 000 Belges.  

Le 11 novembre est donc devenu une journée symbolique qui mobilise chaque année l’ensemble des communes et rassemble les citoyens pour rendre hommage à celles et ceux qui se sont battus pour notre liberté et notre émancipation. C’était d’ailleurs leur vœu le plus cher à la sortie de la guerre. Bien que célébrant la victoire,  les autorités locales et nationales voulaient avant tout donner un sens à ces quatre années de guerre. De nombreuses cérémonies d’hommage ont eu lieu. Des monuments ont été érigés, des noms de rues rappellent encore ce jour le conflit.

La guerre a traumatisé les populations, a mis leurs cœurs à rude épreuve. Lorsque peu à peu les Allemands quittent la Belgique, le retour à la paix ne signifie pas pour autant la fin de tous les problèmes. Le pays a beaucoup souffert de l’occupation. Quantité d’infrastructures sont détruites. Pour beaucoup, c’est l’heure des retrouvailles tant espérées avec parfois une réalité difficile, un mélange de tristesse et de deuil. Les habitants voulaient surtout pouvoir honorer la mémoire de leurs proches partis trop tôt, souvent très jeunes.

Commémorer l’anniversaire de l’Armistice, c’est donc accomplir un devoir de mémoire essentiel. Continuons à nous souvenir, à transmettre, à sensibiliser la jeune génération, continuons à défendre les valeurs de la liberté, de la solidarité, de l’engagement, du partage et surtout continuons à lutter pour la Paix dans notre pays mais aussi partout dans le monde.

Aujourd’hui malheureusement, le monde fait face à diverses formes de guerres, se traduisant par des actes barbares de plus en plus violents, dans les églises, dans les rues, partout … et qui touchent les femmes, les enfants, les plus vulnérables, les innocents…

Le terrorisme, les harcèlements, les cyberattaques, les conflits et replis identitaires sont autant de nouveaux combats que nos états doivent mener. Plus que jamais restons  vigilants face aux violences qui nous entourent et solidaires comme nos aïeux l’ont été pour leur pays.

Ces nouveaux enjeux exigent du dialogue, de la coopération, de la négociation.

Et ce qui vient de se passer voici quelques jours aux Etats-Unis est également un évènement marquant pour le monde entier. Les mots sur les bouches sont : l’espoir, le soulagement, l’avenir, agir ensemble…

Voici simplement une parenthèse au regard de l’actualité car cela montre que la paix commence toujours par le respect mutuel. 

Il est important de se souvenir du passé, de tirer les leçons, même 101 ans plus tard pour mettre les valeurs de paix et de solidarité au service de notre avenir et de ses nombreux  défis.

Ce 11 novembre 2020 est aussi l’occasion d’avoir une pensée pour les soldats du commenwealth qui reposent au cimetière de Houyet et qui sont décédés de la grippe espagnole en 1919. Ils étaient soignés au Château d’Ardenne et la grippe, à cette époque, très virulente aura été leur combat le plus violent. Après tant d’années d’efforts pour défendre leur patrie et leurs valeurs, ils ont été emportés par une maladie foudroyante, incontrôlable… 101 ans après, la Covid-19 provoque les mêmes ravages dans le monde entier. A la différence que nous avons la chance de compter plus de moyens médicaux, humains et matériels pour traiter les malades plus vite et souvent de sauver des vies.

Avant de terminer, je voudrais aussi mettre en lumière une autre fête, à savoir la fête du Roi qui est célébrée le 15 novembre. Depuis 1866, les belges fêtent leur roi et même la dynastie, un symbole de notre indépendance et de notre patriotisme. Je souhaite à notre souverain, le Roi Philippe, une très belle fête ! Vive la Belgique ! Vive le Roi !

Hélène Lebrun,

Bourgmestre

Reportage de MaTélé :

Connectivité à Houyet

Proximus poursuit le déploiement de la fibre optique dans notre commune.

Durant le confinement, le collège a interpellé Proximus en insistant sur la nécessité absolue, et renforcée par la crise sanitaire, d’une connectivité filaire performante sur l’ensemble de notre territoire.

Une collaboration constructive et transparente s’est installée suite à ce courrier, et se poursuit.

L’opérateur continue à installer des armoires connectées en fibre optique dans les villages de notre entité de Houyet :

  • Le village de Hour pourra ainsi bénéficier d’ici la fin de cette année d’une qualité de service nettement améliorée, grâce à une armoire supplémentaire.
  • Une solution pour Herhet est étudiée depuis plusieurs mois et la finalisation, annoncée pour fin mars 2021 au plus tard, nous a bien été confirmée.

Ces avancées annoncées à Hour et Herhet viennent à la suite d’un diagnostic initié l’année dernière sur l’ensemble des zones pas ou mal desservies de notre commune.

Les autres villages et hameaux concernés continuent de faire l’objet de recherches de solutions.

Quant aux villages mal desservis en réseau mobile, ils ne sont pas oubliés, même si nous avons essentiellement ciblé la connectivité filaire ces derniers mois.

Ainsi, Proximus propose une première solution gratuite et qui pourrait être utile aux habitants de Gendron par exemple, de passer les appels en wifi.

Vous avez d’autres questions ou préoccupations concernant la connectivité et ses enjeux?

Contactez-nous :

COVID-19 : Comité de concertation sur le durcissement du confinement

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont aujourd’hui décidé en Comité de concertation de procéder à un durcissement du confinement.

Les mesures plus strictes sont indispensables si l’on entend réduire la pression croissante que subissent nos hôpitaux et aplatir rapidement et de manière radicale la courbe des contaminations. 

Vie sociale

  • Chaque membre d’une famille a le droit d’avoir un contact rapproché. Les familles ne peuvent inviter chez elles qu’un seul contact rapproché à la fois. On ne peut pas recevoir d’autres visiteurs chez soi. Une exception est accordée aux personnes qui vivent seules : à côté de leur contact rapproché, elles peuvent inviter une seule autre personne, mais pas en même temps.
  • Rencontre en extérieur : règle des quatre personnes, en respectant les distances de sécurité.
  • Funérailles avec maximum 15 personnes présentes, interdiction d’organiser un repas ou une réception après la cérémonie.
  • Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux. Rassemblements de maximum quatre personnes, moyennant port du masque et respect des distances.
  • Les frontières ne sont pas fermées conformément aux accords européens. Cependant, les voyages à l’étranger sont très fortement déconseillés.
  • Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.

Vie économique

  • Le télétravail est obligatoire dans les domaines qui le permettent. Lorsque le télétravail est impossible, le port du masque et l’aération des locaux sont obligatoires. Les restaurants d’entreprises sont fermés.
  • Les centres de vacances et campings sont fermés dans leur intégralité à partir du mardi 3 novembre, le matin. Jusqu’à ce moment, les activités en intérieur et en groupe des centres de vacances sont suspendues. Les repas pourront être consommés dans les maisons de vacances, par famille.
  • Les hôtel et les B&B restent ouverts mais leurs restaurants sont fermés. Les repas peuvent être consommés dans la chambre.
  • Les magasins non essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile de biens commandés à l’avance. Accès au magasin interdit lors du retrait des achats.
  • Pour assurer des règles de concurrence loyales, les supermarchés et les marchés (< 200 personnes) limitent leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
  • Les garages et magasins de vélos n’assurent plus que les réparations.
  • Les professions non médicales (les coiffeurs, les maquilleurs, les centres de bien-être, de massage, les salons de beauté, etc.) ferment.  
  • Les entreprises et entreprises agricoles restent ouvertes, à condition qu’elles respectent les obligations en matière de télétravail, de port du masque et de distanciation sociale.
  • Les parcs animaliers ferment.

Écoles

  • Pour tous les niveaux d’enseignement, les cours seront suspendu le 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.
  • Pour l’enseignement secondaire, les élèves des deuxième et troisième degrés suivront un enseignement en présentiel au maximum à 50 % jusqu’au 1er décembre. Avant le 1er décembre, nous évaluerons si un enseignement en présentiel à 100 % est à nouveau possible.
  • Pour l’enseignement supérieur, l’enseignement à distance sera dispensé :
    • aux étudiants de première année : jusqu’au 1er décembre, date à laquelle ils pourront suivre à nouveau un enseignement en présentiel.
    • aux étudiants plus âgés, au moins jusqu’à la fin de l’année civile.
  • Les enseignants se réuniront en ligne ; la même règle s’applique aux journées pédagogiques.
  • Interdiction d’organiser des teambuildings physiques.

Dates de début et de fin

  • Les mesures entrent en vigueur sur tout le territoire à partir du lundi 2 novembre 2020..
  • Les mesures s’appliquent pendant une période d’un mois et demi, jusqu’au dimanche 13 décembre 2020 inclus. Pour les commerces non essentiels, le Comité de concertation procèdera à une évaluation le 1er décembre.

Covid-19 : mesures complémentaires pour la Wallonie

Face à la gravité de la 2e vague de l’épidémie en Wallonie, les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en accord avec les gouverneurs des 5 provinces wallonnes, ont pris une série de mesures complémentaires à celles décidées par le Comité de concertation fédéral le 23 octobre.

Celles-ci entreront en vigueur le samedi 24 octobre (lundi 26 dans l’enseignement) et se prolongeront jusqu’au 19 novembre.

Couvre-feu élargi de 22 h à 6 h du matin

Ce couvre-feu s’applique sauf en cas de déplacements essentiels qui ne peuvent être reportés, tels que notamment :

  • avoir accès aux soins médicaux ;
  • fournir l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables ;
  • effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail.

Commerces

Les courses doivent se faire à 2 (exception faite des enfants de moins de 12 ans).

Télétravail

Le télétravail est obligatoire. Pour les métiers où les travailleurs ne peuvent exercer leurs activités par télétravail, les employeurs et les syndicats doivent faire en sorte que les règles de distanciation sociale, port du masque et autres mesures sanitaires soient effectives et contrôlées.

Maisons de repos

Les visites au sein de la maison de repos (et de soins) sont limitées à maximum un visiteur par résident, toujours le même pendant 15 jours.

Après ce premier cycle de 15 jours, soit le visiteur recommence un nouveau cycle de visites de 15 jours, soit un nouveau visiteur entame un nouveau cycle de visites de 15 jours.

Les visites doivent se faire dans un espace dédié et non dans la chambre (sauf pour les situations exceptionnelles de fin de vie ou en présence d’un syndrome de glissement).

Enseignement supérieur

Tous les cours en présentiel dans l’enseignement supérieur sont suspendus jusqu’au 19 novembre (exception faite des travaux pratiques, labos et stages).

Sport

Tout sport en intérieur est suspendu jusqu’au 19 novembre sauf pour les enfants en-dessous de 12 ans.

Les compétitions sportives en amateur et les entrainements sportifs des jeunes de plus de 12 ans sont interdits.

COVID-19 niveau d’alerte 4 : le Comité de concertation renforce les règles de lutte contre le corona pour le sport, la culture et l’enseignement supérieur.

Le Comité de concertation a pris une série de mesures de lutte contre le corona en matière de sport, d’événements culturels et d’enseignement (supérieur), conformément au niveau d’alerte 4.

Les règles plus strictes sont indispensables pour décharger les hôpitaux, éviter de devoir fermer toutes les écoles, empêcher un arrêt de toute l’économie et ne pas isoler de trop nombreux concitoyens à cause d’un confinement généralisé.

Voici les mesures supplémentaires de lutte contre le corona :

  1. Événements sportifs : toutes les compétitions sportives professionnelles à l’intérieur et à l’extérieur se déroulent sans public. Toutes les compétitions amateurs sont suspendues. Les compétitions concernant des jeunes jusqu’à 18 ans restent autorisées, mais seuls les membres de la famille peuvent y assister.Il reste interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  2. Enseignement supérieur : le taux d’occupation des locaux descend à maximum 20 % avec obligation de port du masque, sauf pour les travaux pratiques où ce n’est pas possible. Cette règle n’est pas applicable aux étudiants de première année.
  3. Événements et activités à l’intérieur (culturels, religieux, éducatifs, associatifs) : maximum 40 personnes sont autorisées s’il y a suffisamment de garanties que l’organisation permet de respecter les règles de lutte contre le coronavirus, et maximum 200 personnes moyennant le respect de la règle d’1,5 mètre de distance et le port du masque. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  4. Transports en commun : chaque autorité veille, dans le cadre de ses compétences, à ce que la capacité des transports en commun soit optimalisée afin d’éviter toute surfréquentation.
  5. Les parcs d’attraction sont temporairement fermés.
  6. Parcs animaliers : les espaces intérieurs sont fermés au public ; il est interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  7. Le télétravail reste la règle. Il a été décidé avec les fédérations patronales de mettre en place un système de monitoring visant à responsabiliser, afin d’appliquer la règle du télétravail dès que possible.

Au vu de l’urgence de la situation, ces règles entrent directement en vigueur et seront applicables dès leur publication, le vendredi 23 octobre 2020. Les règles resteront en vigueur jusqu’au 19 novembre 2020 inclus, avec une évaluation intermédiaire après deux semaines.

Le Comité de concertation tient par ailleurs à rappeler les règles pour le niveau d’alerte 4 qui sont déjà en vigueur depuis le lundi 19 octobre :

  1. Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  2. Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  3. Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  4. Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  5. Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  6. Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  7.  Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.

Plus d’informations : www.info-coronavirus.be

Pas de reprise du service Recyparc mobile en 2020

Au regard de la recrudescence de la pandémie, le BEP Environnement estime qu’il ne paraît pas opportun de relancer le recyparc mobile dans les prochaines semaines .

En effet, le BEP doit concentrer son attention et ses effectifs au maintien du fonctionnement des ses autres métiers. C’est pourquoi le recyparc mobile ne reprendra pas ses activités en 2020.

Merci pour votre compréhension

Niveau d’alerte 4 du baromètre COVID-19 : des règles plus strictes à partir du lundi 19 octobre

Le Comité de concertation a pris connaissance de la situation épidémiologique préoccupante, qui place depuis aujourd’hui l’ensemble du pays au niveau d’alerte 4 du baromètre COVID-19 (niveau d’alerte très élevé).

La pression sur les hôpitaux et sur la continuité des soins non liés à la Covid-19 augmente. Certains hôpitaux sont confrontés à de nombreuses absences au sein de leur personnel. Les soins de première ligne, notamment la médecine générale, font eux aussi face à une pression croissante.

Le nombre de patients COVID en soins intensifs est, aujourd’hui, 2,5 fois plus élevé que fin mars.

Pour éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l’économie soit à l’arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d’un confinement généralisé, le Comité de concertation a décidé d’une série de mesures :

  • Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  • Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  • Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  • Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
  • Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  • Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  • Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  • Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.
  • Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  • Les compétitions sportives : réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui  passeront de  400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétarias et débits de boissons sont fermés.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées mettront tout en œuvre pour soutenir au mieux tous ceux qui sont économiquement touchés. C’est ainsi que le gouvernement fédéral doublera le droit passerelle pour les indépendants contraints de fermer. Les mesures d’aide existantes seront prolongées. Une exonération ONSS interviendra également.

Les mesures entrent en vigueur le 19 octobre et seront d’application pendant un mois, avant d’être soumises à une évaluation.