Troisième programme wallon de réduction des pesticides

En application des dispositions des articles D.29 et suivants du livre Ier du Code de l’Environnement, le Gouvernement wallon soumet à enquête publique le projet de troisième programme wallon de réduction des pesticides couvrant la période 2023-2027 (PWRP3) ainsi que le rapport d’incidences environnementales s’y rapportant.

L’enquête publique sur le troisième programme wallon de réduction des pesticides se tient du 17 janvier 2022 au 20 mars 2022.

Le dossier peut être consulté gratuitement au service environnement de l’administration communale du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 ou sur le site http://www.pwrp.be/enquetepublique.

L’enquête publique se clôturera le 20 mars 2022.

Personne de contact :
Nicolas GOBLET
Coordonnées :
Rue Saint-Roch 15 – 5560 HOUYET
nicolas.goblet@houyet.be
082/67.69.68

Heures de permanence de consultation des documents :
SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT
Du lundi au vendredi de 09h30 à 12h00 et le mercredi de 14h00 à 16h00.

Date, heure et lieu de la séance de clôture de l’enquête publique :
Le 20 mars 2022 à 12h00, secrétariat communal, rue Saint-Roch 15 à 5560 HOUYET.

Noces 2021

Comme l’année dernière, à cause de la situation sanitaire due à la crise du Coronavirus nous n’avons pas pu organiser de cérémonie pour célébrer les noces d’or, de diamant et de brillant.

Qu’à cela ne tienne, nous n’allions pas laisser nos jubilaires sans rien.

C’est ainsi que Madame la Bourgmestre, accompagnée d’un agent communal, s’est rendue chez chaque couple ayant répondu à l’appel avec quelques présents :

  • Un diplôme
  • Un bouquet de fleurs
  • Un mot de Sa Majesté le Roi Philippe
  • Un journal du jour de leur mariage, dans une pochette personnalisée

Nous espérons que ces petites attentions, en fin d’année, ont pu leur apporter un peu de réconfort.

Encore toutes nos félicitations à ces heureux couples !

M. et Mme HAUTOT (Brillant)

M. et Mme CADOR (Diamant)

M. et Mme DENAISSE (or)

M. et Mme CAVILLOT (or)

M. et Mme CHRISTIAN (or)

M. et Mme MANZANERA (or)

M. et Mme GILLARD (or)

M. et Mme DIEU (or)

Le Comité de concertation renforce les mesures sanitaires de manière préventive face au variant omicron

Le Comité de concertation a abordé ce 22 décembre 2021 la situation épidémiologique dans notre pays et constate que le variant Omicron gagne rapidement du terrain. C’est pourquoi le Comité de concertation prône la prudence et renforce les mesures de protection à partir du dimanche 26 décembre.

Le Comité de concertation constate que le nombre d’infections a diminué, avec une légère baisse de la pression sur le secteur des soins. Néanmoins, le nombre de lits occupés aux soins intensifs par des patients corona reste à 693.

Entretemps, notre pays, comme d’autres, fait face à une nouvelle réalité : la progression rapide du nouveau variant Omicron qui pèse déjà pour plus de 27% des contaminations en Belgique. Bien plus contagieux que les variants précédents, Omicron devrait être le variant dominant dans notre pays d’ici le début de l’année 2022.

En raison de la forte contagiosité de ce variant, une extrême prudence est de mise.

L’importance de la dose booster 

Les vaccins restent la protection principale contre les formes graves du coronavirus, la dose booster, en particulier, offrant une protection supplémentaire contre le variant Omicron. Près de quatre adultes sur dix (37 %) ont déjà reçu leur vaccin de rappel et le Comité de concertation souhaite que tous les adultes aient eu l’occasion de se faire vacciner d’ici la fin du mois de janvier.

Pour ralentir la progression d’Omicron, pour réduire son impact sur les hôpitaux et pour éviter de mettre en péril une réouverture des écoles après les vacances de Noël, le Comité de concertation a dès lors pris une série de mesures, qui entreront en vigueur à partir du dimanche 26 décembre. 

Mesures de protection

1.    Pas d’assouplissements 
Les règles actuelles, décidées au Comité de concertation du 3 décembre, restent en vigueur, notamment le port du masque (obligatoire dès 6 ans), l’obligation de télétravail (avec maximum un jour de retour) et la fermeture de l’horeca (à 23h, pas d’exception pour les veillées de Noël ou de Nouvel An).

2.    Événements intérieurs et extérieurs interdits
Tous les événements de masse à l’intérieur sont interdits. Cela concerne aussi les marchés de Noël, villages d’hiver, les représentations culturelles et autres, ainsi que les congrès organisés à l’intérieur. 

Les espaces intérieurs des secteurs culturels, festifs et récréatifs sont également fermés, à l’exception des :

  • bibliothèques, ludothèques et médiathèques ;
  • musées ;
  • activités organisées axées sur les besoins des groupes vulnérables, c’est-à-dire les activités socioculturelles, les activités de formation continue et les activités pour les jeunes avec encadrement professionnel ;
  • les salles de fête et de réception, uniquement pour les mariages et funérailles ;
  • les centres de bien-être, y compris saunas, solariums, jacuzzis, hammams et bains de vapeur.

Les cinémas, les laser games, les salles de bowling, les escape rooms, les centres de paintball, de snooker, de fléchettes et de billard ainsi que les parcs de trampoline couverts doivent également fermer.

Le secteur des sports reste ouvert, y compris les centres de fitness et les piscines. Les éléments récréatifs des piscines et des piscines subtropicales doivent fermer, ainsi que les espaces intérieurs des parcs d’attractions et parcs animaliers. Les stages sportifs peuvent uniquement avoir lieu sans nuitée.

3.    Règles plus strictes pour les événements en extérieur
En ce qui concerne les événements en extérieur, une réglementation plus stricte sera applicable pour éviter les effets de foule : 

  • Interdiction d’utiliser des chapiteaux et autres espaces couverts accueillant des visiteurs
  • Maximum un visiteur /4 m2 
  • À partir de 100 visiteurs : plan de circulation à sens unique avec entrées et sorties distinctes.  

4.    Compétitions sportives sans public
La présence de public lors de compétitions et entrainements sportifs professionnels et non professionnels est interdite. Cette règle prévaut à l’intérieur comme à l’extérieur.


5.    Shopping en sécurité
Le shopping se fait à maximum deux personnes (à l’exception des mineurs de son propre foyer). Un visiteur est autorisé par 10 m2 de surface commerciale. Une distance d’1,5 m doit pouvoir être garantie entre groupes de consommateurs. Si la surface commerciale est supérieure à 400 m2, un contrôle d’accès adéquat doit être prévu. 

6.    Télétravail obligatoire
Le télétravail reste obligatoire avec maximum un jour de retour par semaine.

7.    Des fêtes en toute sécurité
Le Comité de concertation recommande de continuer à limiter les contacts pendant la période de Noël et encourage le recours à l’autotest. Aérez les espaces intérieurs et portez un masque buccal. Et si vous vous sentez malade, alors restez à la maison. 

***


Vu l’avis positif du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique, le Comité de concertation a également demandé à la Taskforce Vaccination d’entamer au plus vite et sur base volontaire la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

Le Comité de concertation recommande l’utilisation des masques FFP2 pour les personnes vulnérables. Les études scientifiques récentes semblent en effet indiquer que le variant omicron résiste plus longtemps dans l’air que les variants précédents.

Le Comité de concertation réévaluera la situation épidémiologique avant la mi-janvier 2022.

Le personnel communal vous souhaite de bonnes fêtes !

⚠ Attention, nos services seront fermés ces 24 et 31 décembre après-midi.

Il n’y aura pas de permanence du Service Population – Etat-Civil le samedi 1er janvier 2022. Elle est déplacée au samedi 8 janvier 2022.

Merci pour votre compréhension !

Réunion du Conseil communal – 22/12/2021

La prochaine séance du conseil communal aura lieu le mercredi 22 décembre 2021 à 20h.

Conformément à l’art. L1122-13 et s. du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation, nous avons l’honneur de vous convoquer pour la première fois (l) à la SEANCE du CONSEIL qui aura lieu en visio-conférence, diffusée sur le site Internet et la page Facebook de la commune, le mercredi 22 décembre 2021 à 20.00 heures.

Téléchargez l’ordre du jour

ORDRE DU JOUR :

  1. Réunion conjointe Conseil communal / Conseil de l’Action sociale
  2. Procès-verbal de la séance antérieure
  3. Synergies Commune-CPAS – Rapport et conventions – Information – Adoption
  4. Budget du CPAS pour l’exercice 2022
  5. Information : approbation d’un règlement par l’autorité de tutelle
  6. Information : réforme de la modification budgétaire n° 2/2021 ordinaire et approbation de la modification budgétaire n°2/2021 extraordinaire par l’autorité de tutelle
  7. Vote de la dotation communale à la Zone de Police Lesse et Lhomme – Exercice 2022
  8. Budget communal pour l’exercice 2022
  9. Rapport sur la situation de l’administration et des affaires de la Commune (L 1122-23 CDLD) – Communication
  10. Octroi d’une subvention 2021 à l’Eco-musée « La besace »
  11. Octroi d’une subvention 2021 à l’ARCH asbl
  12. ODR – Budget participatif : règlement communal y relatif et lancement du processus – Approbation
  13. Mesure de soutien à certains clubs sportifs de la commune – Décision
  14. Pic 2019-2021 Réfection de la rue des Roches à Hour et de la rue du Nié à Finnevaux – Approbation des conditions et du mode de passation
  15. Désignation d’un auteur de projet pour l’élaboration d’un programme communal de développement rural (PCDR) – Approbation des conditions et du mode de passation
  16. Analyse urbanistique sur le parc Le Cheneau à Hour – Choix de l’application de l’exception in house
  17. Désaffectation du presbytère de Ciergnon et affectation en logement.
  18. Enseignement – Crise sanitaire COVID-19 – Fermeture de la section primaire de l’école communale de Houyet – Ratification

[Inondations] Le SPW octroie une prime de 550€ aux ménages sinistrés

Afin d’atténuer la facture énergétique des ménages sinistrés lors des inondations de juillet 2021 et de leur permettre de passer l’hiver dans les meilleures conditions possibles.

Octroi d’une aide directe de 550 € aux habitants sinistrés par l’intermédiaire du gestionnaire de réseau

Cette prime de 550 € par ménage sinistré sera octroyée via les Gestionnaires de Réseau de Distribution (GRD) aux ménages sinistrés remplissant les conditions suivantes :

  1.    Disposer d’une attestation de sinistre de l’assurance ou du Fonds des calamités dans le cadre des inondations ;
  2.    Apporter un élément attestant d’une dépense énergétique imprévue suite aux inondations. Exemples :

    – une preuve d’achat, de location ou de prêt d’un déshumidificateur, d’un canon à chaleur ou d’un chauffage d’appoint ;

OU

    – une facture concernant la réception de l’installation électrique ou de gaz ;

OU
    – une facture de régularisation faisant état d’une surconsommation importante ;

OU
    – le cas échéant, une déclaration sur l’honneur d’une dépense énergétique liée aux inondations.

Le formulaire pour demander la prime est disponible sur le site des GRD : www.resa.be  –  www.ores.be  –  www.rew.be

La prime sera accessible jusque fin 2022. Le budget consacré à cette prime est de 16 millions €.

Le Comité de concertation baisse l’âge d’obligation de port du masque, limite les activités en intérieur et prend des mesures concernant l’enseignement

Le Comité de concertation a abordé le 3 décembre la situation épidémiologique dans notre pays. Afin de réduire la pression qui pèse sur les soins de santé, il a été décidé de limiter les activités à l’intérieur, de faire débuter les congés de Noël pour l’enseignement maternel et primaire de manière anticipée le 20 décembre et de passer à un enseignement hybride dans l’enseignement secondaire. Il est également demandé à chacun de limiter autant que possible ses contacts en intérieur.

Le Comité de concertation constate que le nombre de contaminations poursuit sa progression à la hausse, tout comme les hospitalisations et la pression sur les hôpitaux. Aujourd’hui, quatre lits aux soins intensifs sur dix sont occupés par des patients atteints du coronavirus, alors que 220 lits ont dû être fermés faute de personnel soignant. Par ailleurs, le taux de reproduction est encore supérieur à 1, ce qui signifie que l’épidémie continue de progresser, de même que la pression sur les soins de santé.

Pour diminuer ce nombre important de contaminations et ramener au plus vite à un niveau acceptable la pression sur le secteur des soins, le Comité de concertation a pris les décisions suivantes :

  1. Obligation du port du masque à partir de 6 ans

Là où le port du masque est déjà obligatoire, il l’est à présent à partir de l’âge de six ans.

  • Limitation des contacts sociaux

Il est fortement recommandé de limiter au maximum les contacts sociaux et de se rencontrer de préférence à l’extérieur. L’utilisation d’autotests est recommandée.

  • Enfants et enseignement

Les congés de Noël pour l’enseignement maternel et primaire débuteront une semaine plus tôt, à savoir le 20 décembre.

L’enseignement secondaire sera organisé sous forme hybride jusqu’aux examens. Les élèves qui n’ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d’un enseignement à distance au sein de l’école.

Par ailleurs, à partir du 6 décembre une série de mesures destinées à rendre l’environnement scolaire plus sûr entreront en vigueur, à savoir :

  • l’obligation d’utiliser un appareils de mesure du CO2 dans chaque classe et local où se réunissent de nombreuses personnes;
  • la mise en œuvre d’un nouveau protocole selon lequel une classe sera fermée dès que de deux enfants seront contaminés ;
  • l’obligation générale du port du masque à partir de 6 ans ; l’interdiction de toutes les activités parascolaires ;
  • La recommandation aux parents de réaliser un (auto)test de leurs enfants régulièrement.

L’enseignement artistique à horaire réduit suit les mêmes règles que celles applicables à l’enseignement primaire et secondaire.

Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves les plus vulnérables – certainement dans l’enseignement spécialisé. Les ministres de l’Enseignement en détermineront les modalités.

La task force Vaccination progressera rapidement au niveau de la vaccination des enfants de moins de 12 ans, étant donné l’importance de la vaccination pour relever le défi épidémiologique au sein de l’enseignement

  • Rassemblements privés en intérieur

Tous les regroupements et activités privés à l’intérieur sont provisoirement interdits, en ce compris les activités organisées, mais à l’exception :

  • Du sport
  • Des regroupements au domicile privé ou dans un logement touristique de faible capacité,
  • des mariages et des funérailles.
  • Événements publics en intérieur

À partir du samedi 4 décembre, les événements rassemblant plus de 4 000 personnes ne peuvent plus avoir lieu.

À partir du lundi 6 décembre, les événements, représentations culturelles et autres, ainsi que les congrès à l’intérieur sont autorisés dans les conditions suivantes :

  • maximum 200 visiteurs
  • public assis
  • avec port du masque
  • utilisation du Covid Safe Ticket à partir de 50 visiteurs

Les cinémas peuvent accueillir maximum 200 personnes par salle, moyennant le respect d’une distance de 1,5 m entre chaque groupes.

  • Événements publics en extérieur

Le Comité de concertation rappelle que les organisateurs sont responsables des mesures de gestion de la foule.

Le Comité demande aux pouvoirs locaux de contrôler ces mesures de manière stricte. Si ces mesures ne peuvent être respectées, les événements doivent être annulés.

  • Télétravail

L’obligation de télétravail est maintenue, avec maximum un jour de présence sur le lieu de travail par semaine. Les « team building » et autres fêtes sur le lieu de travail sont interdits.

  • Horeca

Les heures d’ouverture dans le secteur de l’Horeca sont limitées de 5 heures du matin à 23 heures.

  • Compétitions sportives en intérieur

Les compétitions sportives à l’intérieur doivent être organisées sans public. Les participants mineurs peuvent être accompagnés par deux adultes.

*

*             *

Ces mesures entrent en vigueur le samedi 4 décembre 2021.

Le Comité de concertation réévaluera la situation épidémiologique au cours de la semaine du 20 décembre.

Le Comité de concertation attire l’attention sur le fait que les bourgmestres ont, à tout moment, la responsabilité d’annuler les événements qui présenteraient un risque épidémiologique, après concertation avec les instances sanitaires compétentes.