Chronologie et déroulement de l'ODR en cours

 

Houyet

Province de Namur

 

Chronologie et déroulement de l'Opération de Développement rural en cours

Chronologie et déroulement de l'Opération de Développement rural en cours

 

L'année 2006 voit la fin de la période de validité du précédent PCDR de la Commune de Houyet. Le 20 décembre, le Conseil communal décide de lancer une nouvelle opération et de solliciter l'accompagnement de la FRW.

 

En février 2007, le Ministre LUTGEN désigne la FRW comme organisme d'accompagnement de la nouvelle Opération de développement rural de Houyet et, en septembre, le Collège communal désigne l'association BEPN - ICEDD - INASEP en qualité d'auteur de PCDR.

 

Préalablement au démarrage concret de l'Opération sur le terrain, la FRW organise trois séances d'information relatives à la politique de développement rural à destination du Collège communal, du Conseil communal et du personnel communal et ce, afin de s'assurer de la bonne compréhension des enjeux par tous.

 

En 2008, les Agents de développement de la FRW réalisent des visites de terrain, rencontrent les personnes-ressources (de mai à septembre) et organisent douze réunions de consultation villageoises (en mai et juin) ainsi qu'une séance publique de restitution des résultats de la consultation à destination de l'ensemble des citoyens houyetois (en octobre). Diverses rencontres ont également lieu entre l'administration communale, le BEPN et la FRW pour affiner l'analyse socio-économique du PCDR.

 

En parallèle, deux réunions de l'ancienne CLDR sont organisées pour le suivi des projets et l'évaluation de la précédente ODR mais également pour sensibiliser ses membres au démarrage de la nouvelle Opération.

 

L'appel à candidatures pour la nouvelle CLDR concorde avec la phase de consultation de la population, soit de mai à octobre. Le Conseil communal en approuve la composition le 15 décembre.

 

L'année 2009 débute par la première réunion de la nouvelle CLDR (15 janvier).

 

Six réunions de CLDR ont lieu entre janvier et mai avant le lancement des groupes de travail thématiques. Ces rencontres permettent notamment à la CLDR de dégager les constats déterminants ainsi que les atouts et faiblesses du territoire et ce, en confrontant les résultats des consultations avec ceux de l'analyse socio-économique.

 

Au terme de ce premier travail d'analyse, la CLDR a identifié les thématiques sur lesquelles le PCDR devait agir prioritairement, parce qu'y apparaissent soit de nombreux atouts trop peu ou mal valorisés, soit des problèmes majeurs auxquels il convient d'apporter une solution.

 

A ce stade et bien que chacun se soit accordé sur la nécessité d'une grande transversalité dans la future stratégie de développement, les 5 grands thèmes identifiés par la CLDR comme les plus 'prioritaires' sont :

 

· La vie associative et culturelle

 

· Le Tourisme

 

· Le cadre de vie

 

· La mobilité et la sécurité routière

 

· Le social et les services

 

En avril, La FRW et l'auteur de PCDR proposent à la CLDR et aux élus l'ossature d'une ébauche de stratégie de développement composée de 5 défis relatifs à chacune de ces thématiques.

 

Ces défis sont alors présentés comme 'provisoires'. Ils nécessitent en effet d'être reconsidérés à la lumière des résultats des groupes de travail thématiques.

 

La CLDR convie la population aux séances de huit groupes de travail thématiques : Social-Services, Tourisme, Cadre de vie & Environnement, Agriculture, Vie associative & culturelle, Mobilité & sécurité routière, Energie, Economie (de mai 2009 à février 2010). Ces séances ont permis d'affiner l'analyse socio-économique, d'étudier de manière détaillée les composantes qui font les forces et les faiblesses du territoire dans chacune des thématiques, d'établir des liens de causalité ou d'interactions entre elles, d'évaluer les possibilités d'actions au niveau local, de préciser les idées de projets et actions… Outre la large mobilisation de la CLDR lors de ces séances, le suivi des groupes de travail par la CLDR est assuré par trois rencontres programmées en juin et novembre 2009 et en mars 2010.

 

Sur base des résultats des groupes de travail, la FRW a modifié, reformulé, rationnalisé la stratégie de développement en fonction des nouveaux apports. Composée de 4 grands défis et de 17 objectifs de développement, la stratégie de développement 'nouvelle version' est présentée et validée par la CLDR et les élus le 6 mai.

 

Au terme d'un travail entamé en mars, consacré au tri et à la réorganisation des projets et actions, la CLDR répartit les projets en trois lots et procède à leur priorisation lors de sa séance du 20 mai.

 

Lors de sa délibération du 27 mai, le Collège désigne les projets prioritaires du lot 1. Les raisons de ce choix sont explicitées en CLDR en juin et une première analyse en termes de maîtrise communale et de subsidiologie est réalisée en séance.

 

Commence alors la rédaction des fiches-projets par l'auteur du PCDR.

 

Durant le laps de temps nécessaire à cette étape, la CLDR se lance, avec l'aide de la FRW, dans la mise en œuvre de différentes actions dont la rédaction d'une charte communale du monde rural.

 

En décembre, les premières moutures des quatre fiches-projets prioritaires sont proposées au Collège et à la CLDR qui formulent toute une série de remarques. L'auteur intègre ces modifications dans les fiches et les représente à la CLDR en mars 2011. Cette séance permet également à l'auteur de collecter certains éléments nécessaires à l'élaboration des fiches d'autres projets.

 

Parallèlement à la rédaction de ce présent chapitre du PCDR, la FRW se lance dans la rédaction du troisième volet du PCDR, à savoir la « définition des objectifs de développement ».

 

Lors de cette phase, les agents de développement de la FRW ont constaté que des redondances étaient encore présentes dans la formulation des objectifs de développement. Un dernier travail de rationalisation fut donc nécessaire. Au terme de celui-ci, la stratégie de développement se compose des 4 mêmes défis que dans la version précédente et de 13 objectifs de développement. Après relecture de certains membres volontaires de la CLDR, élus, employés communaux, auteur du PCDR, les Agents de développement ont représenté la stratégie de développement à la CLDR le 29 septembre en leur exposant les raisons des différents changements de formulation. De façon unanime, la CLDR a reconnu la pertinence de ces modifications 'last minute' (axées sur la forme et non sur le fond) et a validé la stratégie de développement, version 'finale' cette fois !

 

Dans la foulée, lors de cette même rencontre, les Agents de développement et l'auteur du PCDR ont présenté l'ensemble du PCDR à la CLDR qui l'a approuvé à l'unanimité.

 

Le 12 octobre, après une présentation du dossier par la FRW et l'auteur, le Conseil communal a délibéré et approuvé le PCDR.

 

Le PCDR est présenté le 30 novembre à la Commission Régionale d'Aménagement du Territoire (CRAT) par une délégation composée du Bourgmestre, du Conseiller en Environnement, des deux Agents de Développement de la FRW, de l'auteur du PCDR et d'un citoyen Membre de la CLDR.

 

En décembre, la CRAT transmet au Ministre un avis favorable sur le PCDR pour une période de validité de 10 ans.

 

Ce n'est que quelques mois plus tard, le 7 juin 2012 que le PCDR est officiellement approuvé pour 10 ans par le Gouvernement wallon. Cette étape ouvre l'accès pour la commune à des taux de subventionnement avantageux pour mettre en œuvre une série de projets concrets. Le premier d'entre eux consiste à démolir et à reconstruire des logements rue Grande à Houyet.

 

En marge des projets matériels, diverses initiatives (davantage citoyennes) verront le jour, la CLDR n'a d'ailleurs pas attendu l'approbation officielle du PCDR pour lancer ce type d'actions, telle par exemple l'élaboration et la diffusion de la charte des habitants.

 

Copyright © All Rights Reserved Administration Communale de Houyet - Réalisation et gestion du site Administration Communale de Houyet - Copyright © 2014 Contactez-nous - Tous droits réservés