Celles batailles des Ardennes

 

Houyet

Province de Namur

 

La Bataille des Ardennes à Celles

 

 

 

Le 16 décembre 1944, Hitler, profitant du mauvais temps qui empêche l'aviation alliée de voler, lance une gigantesque offensive dans les Ardennes.

 

L'objectif est de traverser la Belgique de part en part et en passant la Meuse à Huy, d'atteindre et de s'emparer du port d'Anvers. De cette manière, les Allemands espèrent retarder la progression alliée et avoir le temps de construire de nouvelles armes. Malheureusement pour eux, la Bataille de Bastogne, le "Nuts" de Mac Auliffe et la contre-attaque de Patton les obligent à revoir leurs plans à la baisse. Aussi, le Maréchal Model, Commandant le groupe d'armée B, ordonne à la 2ème Panzer Division de contourner Bastogne et de foncer vers Dinant où elle doit absolument prendre un pont, clé du passage de la Meuse.

 

C'est ainsi que le village de Celles devient, malgré lui, la plaque tournante de cette bataille. En effet, la 2ème panzer Division y arrive le 23 décembre, à court de carburant cependant, le ravitaillement étant bloqué du côté de Rochefort. De plus, ses effectifs qui combattent jour et nuit depuis le 16 décembre, sont à bout de forces. Enfin, en face d'eux, la 2ème Division Blindée américaine (2nd Armored Division) est prête à attaquer et faire honneur à sa terrible devise "Hell on wheels" (" l'enfer sur roues"). Le 25 décembre, jour de Noël, le temps qui, jusque là, a empêché l'aviation de prendre part au conflit, s'améliore subitement. Les avions américains peuvent dès lors s'envoler de Florennes et bombarder les troupes ennemies encerclant le village.

 

Avec l'appui du 3ème Royal Tank Regiment Britannique, les Américains capturent 1213 allemands et plus de 900 autres perdent la vie. Quant au charroi, c'est plus de 600 véhicules qui sont détruits lors de cette bataille de Celles qui marque, sinon la définitive, tout au moins le début d'une fin précipitée de l'offensive qu'avait envisagée Adolf Hitler, d'autant plus que la grande attaque de Noël sur Bastogne a échoué.

 

On dut attendre encore de longues et dures journées de combat avant qu'Hitler, qui annonçait déjà de nouveaux plans grandioses, ne voulut admettre son échec. Des têtes plus raisonnables que la sienne devaient toutefois reconnaître que l'ambition désespérée du Fürher se trouvait désormais abandonnée dans la neige comme ce Panther solitaire retrouvé dans le petit ruisseau des Forges au carrefour de Celles, à peine à 8kms de la Meuse ...

 

 

Copyright © All Rights Reserved Administration Communale de Houyet - Réalisation et gestion du site Administration Communale de Houyet - Copyright © 2014 Contactez-nous - Tous droits réservés